Les Actes interdits en Ostéopathie (R.O.F)

Les praticiens sont tenus, s’ils n’ont pas eux-mêmes la qualité de médecin, d’orienter le patient vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou un traitement médical, lorsqu’il est constaté une persistance ou une aggravation de ces symptômes ou que les troubles présentés excèdent son champ de compétences.

ACTES SOUMIS A CONDITION

Après un diagnostic établi par un médecin attestant l’absence de contre-indication médicale à l’ostéopathie, le praticien justifiant d’un titre d’ostéopathe est habilité à effectuer les actes suivants :

  • Manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de six mois
  • Manipulations du rachis cervical.

Ces dispositions ne sont pas applicables aux médecins ni aux autres professionnels de santé lorsqu’ils sont habilités à réaliser ces actes dans le cadre de l’exercice de leur profession de santé et dans le respect des dispositions relatives à leur exercice professionnel.

L’attestation de non contre-indication médicale à l’ostéopathie n’est pas nécessaire quand l’ostéopathe effectue des mobilisations cervicales ou des mobilisations chez le nourrisson de moins de six mois.

ACTES INTERDITS

Le praticien justifiant d’un titre d’ostéopathe ne peut effectuer les actes suivants :

  • Manipulations gynéco-obstétricales ;
  • Touchers pelviens.

 

Source: R.O.F (Registre des Ostéopathes de France) http://www.osteopathie.org/actes-interdits.htlm

 

Share

No Responses to “Les Actes interdits en Ostéopathie (R.O.F)”

Leave a Reply